Vendredi 7 octobre - Dernier jour du séjour


Matin

Station de recherche expérimentale en production végétale
Cette station s'intéresse aux plantes ornementales et aux cultures maraîchères entre autres. Elle appartient à un groupe de stations, chacune a sa spécificité : grandes cultures, céréales, vignes, fourrages, puis arbres fruitiers, et enfin, plantes médicinales et arômatiques.

Nous avons essentiellement visité des serres de tomates où sont comparées :

  • différents porte-greffes,
  • différentes conduites climatiques,
  • en terme d'impact sur le développement des plants, les rendements, la qualité des fruits.

18.118.2

On y expérimente aussi différentes méthodes de lutte contre les parasites et maladies, en tentant au maximum de mettre en oeuvre la lutte biologique : lâché de prédateurs par exemple. Des essais de mycorisations sont également en cours. Cela consiste à implanter des champignons au moment du semis. Ils sont sensé vivre en symbiose avec les plants, et permettre d'augmenter la surface d'absorption.

Exploitation "polycultures-polyélevages"
Une exploitation surprenant par le nombre de productions rencontrées : la liste serait trop longue pour être complète. On y trouve fourrages, légumes plein champ, fruits en tous genres, vigne, céréales sur une surface de 130 ha dont 23 en propriété. Quant au troupeau, il se compose des bovins (40 vaches Hérens et 30 vaches Holstein), avec engraissement d'une partie. Une partie du lait est transformée en alpage. L'éleveur est également entrepreneur de travaux agricoles.

19.119.2

15 personnes travaillent à l'année sur ce domaine. En période de vendanges, cet effectif peut monter jusqu'à 44 (septembre).
L'exploitant participe à une expérimentation sur le logement des Hérens en stabulation libre, en conservant leurs cornes! Son bâtiment a donc bénéficié de subventions importantes, car il nécessitait plus de surface par animal.

19.319.4

Cet exploitant, sans cesse interrompu par son téléphone portable, a donné le tournis à certains je pense... le véritable exploitant "homme d'affaire" moderne, peut-être plus DRH qu'éleveur, mais bien dans son "rôle".

Après-midi

Nous profitons de cette dernière demi-journée pour visiter Sion et faire quelques achats pour amis et familles. Le départ est prévu vers 19h, mais dès 18h30, tout le monde est installé et prêt à partir.

La semaine aura été riche de découvertes et de rencontres, et un peu fatigante malgré tout! Rien à voir bien avec toute l'énergie déployée par Raphaël et Jean-Luc pour nous permettre un tel dépaysement.

 

Jeudi 6 octobre


Matinée

Intervention sur le travail en agriculture en Suisse
Petite parenthèse si familière...une séance en classe sur le thème du travail en exploitation agricole : convention collective de travail (le canton du Valais est le seul à en avoir une!), salaires et tarifs dans différents domaines. Cette intervention nous est faite par un avocat. Cela nous permet quelques comparaisons (ex : 55 h de travail hebdomadaire) même si le contexte est bien différent...(cf : www.agrivalais.ch)

L'Arche des Crétillons
Nous poursuivons par la visite d'une exploitation agritouristique "l'Arche des Crétillons". Son nom s'explique par sa situation géographique pour une part, et par son acticité d'autre part... Nous avons d'ailleurs déjeuné sur place avec une vue magnifique (cochons chinois et paysage!), et un grand soleil! Concilier accueil et découverte de la ferme, et production agricole, quel défis!

15.115.3

Et pourtant, il semble bien que le couple Zapellaz ne se soit pas laissé impressionner par ce chantier. Le résultat est époustouflant :

  • des espèces variées - chèvres, vaches, ânes, poules, moutons, porcs - et des races variées selon leur destinée (production ou découverte),
  • des bâtiments polyvalents, transformables au fil des saisons : du logement des animaux à la salle de restaurant, en passant par les nuitées "sur la paille",
  • de nombreux produits issus de ces troupeaux (dont du fromage), pour la vente directe, ou l'approvisionnement de l'activité restauration (partenariat avec un cuisinier du village),
  • des animations diverses, dont un jeu de piste permanent (un différent chaque année) pour accueillir des groupes en tous genres : écoles, touristes, groupes de copains pour des anniversaires,
  • l'hébergement de troupes de théâtre le temps d'un spectacle,
  • l'oragnisation de séminaires....

15.415.5

Ne nous y trompons pas, derrièrece décors et ce descriptif idylliques, se cachent beaucoup de patience (dossiers administratifs) et beaucoup d'heures de travail! Ceci dit, le résultat est réellement séduisant et en a fait rêver plus d'un!

15.6

Après-midi

Etable communautaire de montagne
La vache de race Hérens est l'objet de bien des débats et de beaucoup d'attention. Certains en font une vache de combat à part entière, en perpétuant la tradition, d'autres souhaitent en faire un animal polyvalent, qui rapporte également par sa production laitière, donc moins combatif. Dans ces 2 premiers cas, elle garde une vocation économique.

16.116.3

D'autres enfin, font porter leurs efforts sur la conservation de la race. Ils se définissent comme des "résistants culturels", en l'utilisant surtout pour l'entretien du territoire, et en en faisant un outil de lien social par le consortage. Il s'agit d'étables communautaires. Bien souvent, les propriétaires sont détenteurs de quelques animaux seulement, ne justifiant pas la possession de leur propre étable. Ils n'en vivent pas.

Dans l'exemple visité, le groupe était constitué de 11 propriétaires. L'étable a une capacité de 22 places principales, entravées, avec chacune une trappe au-dessus, permettant la descente du fourrage de chacun. Le consortage emploie un salarié à plein temps, de la période de "désalpe" à la période d'"inalpe", non stop! Depuis peu, la règlementation "bien-être" (2007) oblige à sortir les animaux chaque jour, d'où la nécessité d'une aire de "promenade". Elle vient d'être aménagée, financée par la commune. C'est aussi une des tâches du vacher (3 h/sem/anl). Les conditions de travail de ce salarié n'ont rien d'attrayant!

16.516.6

Le groupement adhére à une démarche qualité : le label "fleur d'Hérens" (viande séchée), afin de mieux valoriser le sous-produit viande.
Les étables communautaires semblent peu répandues, au désepoir de notre guide. Pour lui, ce serait un moyen de préserver cette race de cette "folie" du combat et de la sélection pour le lait (vaches trop longues pour les anciennes étables, et trop lourdes pour les alpages...).

Soirée

Dîner "pizza"
Nous nous retrouvons pour un repas convivial...sans fromage! Certains en sont saturés, voire plus, vues toutes les occasions de dégustations au fil de nos visites. Soirée (ou plutôt début de...) fort agréable et bien calme!

17.117.2

 

Mercredi 5 octobre


Ce mercredi sera sous le signe de la valorisation des produits, avec la visite d'exploitations situées en altitude.

Matinée

Exploitation ovine lait et viande

Nous commençons par une grosse exploitation ovine avec 2 troupeaux : un pour la viande avec 600 brebis Blancs des Alpes croisées avec du Charollais ou du Suffolk, et un pour le lait et le fromage avec 80 mères de race Lacaune. Ils valorisent les alpages en saison. C'est en même temps une contribution très utile à l'entretien des zones de montagne. Il manque du bétail en montagne.

10.110.2

L'éleveur s'est installé sur ce créneau car la demande en produits à base de lait de brebis est croissante. Par ailleurs, il tient un hôtel qui lui permet d'écouler une grande partie de ses produits en vente directe : fromages divers, viande sèchée, saucisses, merguez...L'exploitation étant située en plein virage, un projet d'aménagement avec construction d'une nouvelle étable est en cours. Cet éleveur nous a bien dit qu'il ne ménage pas sa peine, la valorisation des produits prend beaucoup de temps!

Ce témoignage a captivé notre auditoire!

Visite d'une construction nouvelle
Nous faisons ensuite une halte chez un jeune exploitant qui vient de terminer la construction d'une grande stabulation en bois, avec séchage en grange. Il s'agit d'un projet ambitieux, très esthétique, permis par les "relations" de l'éleveur (famille dans la construction - la papa a une entreprise de charpente - et les matériaux - un oncle l'emploie sur ses heures perdues...). Le bâtiment semble démesuré par rapport à la taille du troupeau (35 UGB tâchetées rouges), mais abritera troupeau, fourrage et matériel. Le lait est commercialisé sous forme de fromage. L'éleveur appartient à un groupe de 26 producteurs, organisés en coopérative. Celle-ci emploie un fromager et un aide-fromager. Cette formule permet une bonne valorisation du lait. Les animaux vont en alpage en été.

Encore un jeune qui n'a pas froid aux yeux!

11.211.4

Après-midi

Exploitation laitière de montagne avec transformation et commercialisation des produits
Toujours plus haut...nous voici sur l'exploitation, à 1060 m d'altitude!

12.112.2

Ce couple, quelque peu atypique, parents de 5 enfants de 10 à 19 ans, gère la seule exploitation, à titre principal, de la commune. Dans cette zone très touristique, leur rôle dans l'entretien du paysage est fondamental.

Le troupeau de vaches "de toutes les couleurs" (Brunes swiss, Red Holstein, Hérens), est nourri uniquement d'herbe et de concentrés. On trouve aussi quelques moutons. Toute la production laitière est vendue (livrée ou sur place) en fromage, fabriqué sur place par Madame.

12.312.4

Sa formation et son tempéremment très entreprenant font que la gamme de produits proposés, à base de produits issus des différents troupeaux, est impressionnante (yaourts aux arômes très divers...60!!). Nous avons eu tout le loisir de goûter à tout...dans la mesure de notre "capacité d'ingestion"...Monsieur fait parti des intervenants sur le lycée de Châteauneuf, et est très investi dans des associations de préservation et d'entretien des environs (chemins par exemple), dans un projet d'accueil de classes ...

12.5

Cette exploitation est, sans aucun doute, celle qui a suscité le plus de commentaires....quoique, la suivante a réellement séduit l'ensemble du groupe.

Soirée

Brame du cerf dans les Gorges du Dailley
Jumelles en poches et pique-nique à portée de main, nous voici partis à la recherche des cerfs bramant à l'orée des bois, en cette fin de période de rut. Nous aurons bien du mal à apercevoir les cerfs sortir des bois. Tout au plus, certains ont réussi à oberver quelques bouquetins. Pourtant, les cerfs ne sont pas loin car nous les entendons bien! Notre pique-nique, bien que froid, nous réchauffera un peu dans cette zone où la fraîcheur du soir tombe brutalement.

13.1

 

Mardi 4 octobre


Matinée

Exploitation grandes cultures/cultures maraîchères/engraissement de bovins

06.2

Illustration de cette agriculture aussi diverse qu'étonnante, nous découvrons l'exploitation, qui concilie grandes cultures (céréales et maraîchères) et élevage intensif de jeunes bovins (Simental et Brunes des Alpes). C'est un type d'exploitation relativement familier pour nous, à part les betteraves à sucre, moins courantes dans notre région. On est en zone de plaine, non loin du Rhône, avec une nappe phréatique très peu profonde.

06.106.3

Domaine des Barges
Nous terminons la matinée par la visite d'un domaine exploité par le lycée de Châteauneuf, de façon transitoire, à cause d'un soucis de gérant. Il s'agit, là aussi, d'une exploitation polyculture-élevage, avec la race d'Hérens. Elle participe à une expérimentation sur les aptitude de croissance de cette race en système intensif.

Après-midi

Exploitation spécialisée lait
Nous visitons une grosse exploitation laitière intensive (71 places en logettes), toujours en plaine, avec quelques cultures annexes comme la betterave à sucre, en plus des surfaces fourragères. L'herbe occupe toutefois une place importante dans la ration (jusqu'à 50% en période estivale). L'exploitant nous semble bien péssimiste au sujet du prix du lait. Il se relève difficilement d'une dissolution de Gaec, ce qui ne l'aide pas à voir les choses de façon positive. Il est toutefois très engagé et très pointu dans ses calculs....que l'on a du mal à suivre!

08.108.2

Soirée

Soirée "raclette suisse"
Une délicieuse raclette nous a été servie en ce mardi soir. La tradition veut que l'on ne cosomme jamais "salaison" (charcuterie pour nous) et fromage en même temps. La "salaison", dont une bonne part de viande de boeuf séchée, est servie avant la raclette à proprement parler. Le fromage est fondu en demi-meule (une meule = 5 kilos), et dégusté avec des pommes de terre et des cornichons. Sans vouloir battre de records, personne n'avait envie de mettre fin à ce défilé d'assiettes garnies!

09.109.2

 

Lundi 3 octobre


Matinée

L'agriculture du Valais
Raphaël et Jean-Luc, nos 2 "GO" de la semaine, nous ont prévu une présentation de l'agriculture valaisanne, en innovant sur la méthode ... nos étudiants sont mis à contribution! Ils doivent exercer leur curiosité pour aller à la "pêche" aux informations. Démodés les power-points et polys en tous genres !!!

02.102.2

Notons que le Valais est une zonne très viticole et arboricole (abricots notamment). De par l'histoire de la région (assèchement de la plaine du Rhône dans les années 40), l'agriculture de montagne (élevage essentiellement), côtoie l'agriculture de plaine (légumes et un peu de céréales).

Visite de la cave de Mr Rô
Dans la foulée, nous partons visiter une cave, chez un viticulteur à renommée internationale. Les vendanges sont en cours et nous avons même la chance d'assister à l'arrivage et au débarquement d'une remorque. Mr Rô récolte 13 cépages dont la petite Arvine, cépage propre au Valais (une centaine d'hectares). Il a 15 salariés et vend ses produits, en parti, en vente directe (point de vente et salle de dégustation avec vue sur la cave à travers une vitre au sol).
Nous avons tout le loisir de déguster...et de passer nos commandes!

03.103.3

Après-midi

Le domaine de Châteauneuf
Nous visitons le domaine de Châteauneuf, exploitation support des formations du lycée. Il s'agit d'un domaine aux productions très diversifiées : la vigne, le lait avec transformation d'une partie, produit par 2 troupeaux : des « tâchetée rouges » (mélange de Red Holstein, Montbéliardes, Pie rouge de l'Est...) et des Hérens, le maraîchage, l'horticulture, moutons et volailles étant en cours de cessation.

04.104.2

Soirée

Excurssion sur la Bisse du Torrent Neuf
En soirée, nous sommes partis pour une « petite » excursion : Bisse du Torrent neuf. Ceux qui souffrent du vertige ont eu un peu de mal à traverser les 3 ponts suspendus se trouvant sur notre chemin. Je comparerais cette « bisse » à un petit cours d'eau qu'on a réussi acheminer vers des zones ayant besoin d'eau, par une sorte d'aqueduc, à flanc de montagne. Petite ballade bien agréable, nous permettant d'admirer des paysages magnifiques.

05.105.2

 
Plus d'articles...
  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »


Page 1 sur 2

Accès Toutatice

logo

logo_centenaire