A-qua de 9 : N°6 mars 2017


logo

Les Term aqua sont rentrés d'Irlande...

en traînant les pieds. Ils seraient bien restés plus longtemps, et même ceux qui étaient un peu frileux rêvent de repartir à l'étranger.

01_cages_a_saumon02_Quentin_et_son_huitre

On compte bien renouveler l'expérience avec d'autres classes et la promotion suivante, avec notre association BOUGE et le soutien du dispositif ERASMUS +, qui prend tous les frais en charge. Qui disait que l'Union Européenne ne servait à rien ?

Les Première Aqua se sont gelé le nez en Charente Maritime...

Mais ont apprécié tout de même la sortie en mer pour observer les cages d'élevage d'huîtres (mais si ! On dirait des HLM... une poche dans chaque étagère, optimisation des volumes !).

03_cages_a_huitres04_sortie_en_mer

Et la grande nouveauté proposée cette année par notre partenaire de Bourcefranc (merci, Vincent GAYET), ce fut la visite d'un élevage d'esturgeons à Saint-Fort sur Gironde. Classieux, les « golden » (en fait, Acipenser guldenstaedtii) avec leurs scutelles blanches (mais pas faciles à manipuler, à ce qu'on dit)...

05_esturgeons_guldensaint-fort06_recirculation

Et on a aimé le double circuit d'eau qui permet de jongler avec les températures et de gérer la maturation au micropoil. Si avec ça, le caviar n'est pas prêt toute l'année, on ne comprend rien à rien.
On a aimé aussi : la découpeuse laser de l'entreprise Mulot, grand nom de la fabrication de matériel conchylicole. Zyeutez aussi le soudeur et sa tenue de cosmonaute. Mig et Tig, selon notre guide...

07_decoupeuse_laser08_le_soudeur

Pigé, camarades ? Sinon, allez jeter un coup d'oeil sur votre moteur de recherche préféré.

Les TS 2e année sont allés à la rencontre d'autres territoires et de leurs acteurs.

Du 6 au 10 mars, ils sont partis une semaine avec leurs profs d'éco et de technique à la rencontre des acteurs de l'aquaculture de la Baie du Mont St Michel et du Cotentin. Après un départ retardé pour cause de tempête Zeus, ils ont visité des entreprises aquacoles (producteur de moules AOC du mont St Michel, ostréiculteur de Gouville sur Mer, écloseurs de saumons, un salmoniculteur qui veut se diversifier vers la raniculture... Kesaco ? Ben voyons, l'élevage de grenouilles !) et des organismes professionnels dédiés à la dynamique de cette filière (Organisme de Gestion de l'Appellation d'Origine Contrôlée, Comité Régional Conchylicole de Normandie, Syndicat Mixte pour l'Equipement du Littoral). Et tout ça en cuisinant le soir à tour de rôle !

Une façon de découvrir un autre environnement et des entreprises différentes pour montrer et comparer la diversité des démarches. Une bonne expérience pour ces futurs professionnels et une pédagogie active en vue de l'examen qui arrive.

09_poches_australiennes10_les_garcons_cuisinent

Sympa, les poches australiennes. Plus besoin de se casser le dos pour les retourner... Et ça donne des huîtres bien formées.

Le soir, les gars tiennent à montrer qu'ils ne sont pas manchots en cuisine ! La salade de riz de Glen, un grand souvenir culinaire !

11_salmoclair12_salmoepuisette

Champ de courses pour alevins... Elèves et profs sont aux premières loges.

Jolies truites. La gold est pas mal, hein ?

Et puis comme la Marine Nationale est bonne fille, elle a mené nos TS 2e année en bateau !

Une occasion unique à ne pas rater : embarquement sur les vieux gréements en Rade de Brest ! Le Mutin plus vieux bateau de la Marine, et (la voilà) la Grande Hermine (on a vu la mouette mais pas l'ajonc). Au programme (ce n'est pas à l'examen), échange sur l'Histoire de France, eh oui ! Le Mutin a participé au renseignement des Alliés pendant la 2e guerre Mondiale. Et matelotage sportif intégrant l'utilité des réas et palans - et découverte de la discipline et de la bienveillance militaire !

13_le_Mutin14_Prets_a_la_manoeuvre

Il était un petit navire-eeuhh...

Mais non, ‘sont pas en vacances. Le chat à neuf queues est juste hors champ !

15_garcons_au_carre

Après l'effort... ?

A la pisciculture, on se réveille doucement après l'hiver...

Et faut reconnaître que ça a gentiment caillé en janvier. Bref, les koïs ont hiberné. Le cadeau de janvier, oeufs de TAC bleues et Fario, a donné un bon taux de survie de 95 %. Les œufs d'Aqualande et de la pisciculture du Ciron sont nickel, on reviendra ! Ce sont les élèves qui s'en sont occupés, en TP et en stage par deux, avant et après éclosion.

16_soin_aux_oeufs17_repeuplement

A la fin février, on sentait que l'ouverture de la pêche approchait. On a livré nos TAC bleues d'un an, elles font leurs 350 g, sympa au bout de la canne... On avait un client en plus, l'APPMA du Pays de Lorient, bienvenue à eux ! Et le partenariat continue avec celles de Quimper et Questembert. On aura fait la joie des pêcheurs le 11 mars... Certains me lisent peut-être.

En parallèle, comme annoncé auparavant, on a ouvert la vente directe de poissons d'ornement le 15 mars. Ça se précipite ! On a pêché (les Seconde Pro ont été mis à contribution) et trié koïs et carassins ; malgré la rudesse de l'hiver, les poissons étaient en forme.

18_kois_au_hublot19_vente_directe

Chez les acheteurs, ils seront tout aussi costauds ! Ce sont les Term aqua, nos vendeurs, tous les mercredis après-midi. Et ça compte pour leur examen ! Ici, on a compris que pour gagner sa vie, il faut savoir bien produire, mais aussi bien vendre ! Alors ils ont même réalisé un koï - book pour mettre en valeur les poissons. On en a quand même 6 000 disponibles !

Une fois les étangs vidés, c'est l'assec, l'entretien des berges et des filets. Le prof d'agroéquipement est aux premières loges avec ses élèves.

On compte sur un partenariat avec des carpodromes qui cherchent des koïs à fort potentiel de croissance (koïs « jumbo ») On a trouvé un partenaire intéressé sur le Lac du Grand Fontenay (45), et on commence à se faire connaître dans toute la France... Mais les chevilles rentrent encore dans les cuissardes ! On ne sera jamais une entreprise, et notre mission, c'est avant tout de former des élèves et de rendre service à la profession.

Et... c'est officiel : on va disposer de nos propres surfaces de production d'huîtres, à la suite du départ en retraite d'un producteur de la Forêt-Fouesnant. Jusque-là, on faisait nos TP chez des partenaires... Mais maintenant, faut boucler notre investissement en structures, lancer le cycle et suivre de près. Un challenge qu'on est prêts à relever !


Dernière nouvelle ! Quand je vous avais dit qu'on avait aimé les esturgeons à Saint-Fort. Eh ben maintenant, on a les nôtres, et toc !

Juste arrivés, les guldenstaedtii... classieux, les scutelles blanches et le nez pointu. On dirait une armure, non ? On rêverait bien de caviar nous aussi, mais... on laisse la réalité aux pros !

20_esturgeons_Pisci

 

Accès EducHorus

logo